Celles et ceux qui nous accompagnent

Thierry BREHU (Ténor)

Joyeuse Bach, 2015

Né en Avignon en 1963, Thierry BRÉHU débute ses études musicales en 1972 au CNR de Nantes dans les classes de Hautbois de Michel Carlier et Bernard Delcambre. Après avoir obtenu en 1981 une médaille d’Or, il entre au CNR de Rueil Malmaison dans la classe de Claude Maisonneuve avec lequel il obtient trois prix de Hautbois (médaille d’Or, prix d’Excellence et de virtuosité).

En 1985, il est nommé professeur à l’École de Musique de Saint-Nazaire.

Parallèlement à l’instrument, il débute sa formation de chanteur à l’Ensemble Vocal de Nantes sous la direction de Paul Colléaux. En 1989, il chante régulièrement avec le Chœur de la Chapelle Royale dirigé par Philippe Herrewaegge. Il participe à de nombreux concerts dans différents ensembles (Akadémia, Les Jeunes Solistes, Skip Sempé, Collegium Vocal de Gand....).

Entre 1991 et 2002, il chante avec l’Ensemble A SEI VOCI, groupe vocal de six solistes, qui se produit régulièrement en France et à l’étranger. L’Ensemble est consacré « Meilleur Groupe Vocal de l’Année » aux Victoires de la Musique en 1994. En 2001, il rentre à l’Ensemble vocal « Jachet de Mantoue », autre groupe vocal de solistes qui est spécialisé dans la musique vocale de la Renaissance.

Depuis Juin 1998, Thierry Bréhu dirige l’Orchestre symphonique de Saint-Nazaire, où le répertoire s’étend de Bach à nos jours, avec la participation de musiciens tels que Didier Squiban, Gerardo Jerez le Cam... ou avec des chœurs comme la Schola Cantorum de Nantes. En Septembre 2009, il prend la direction de l’Orchestrale, ensemble symphonique nantais et, en 2011, celle de la Schola Cantorum de Nantes.

Xavier FABRE (Basse)

   

Xavier Fabre est passionné de jeu et de scène. Après des études musicales de violoncelle et une formation d’ingénieur Arts et Métiers et au Georgia Institute of Technology (Atlanta, USA), il découvre l’art lyrique en 2005 avec la troupe « Les Palétuviens » et se lance dans une carrière de baryton lyrique. Il parcourt alors opéra, opérette et comédie musicale : il est Enée (Didon et Enée, Purcell) avec l’ensemble Galatée, Zerbin (Les festes de l’été, Montéclair) à l’opéra de Rennes avec Les musiciens de Saint-Julien (direction François Lazarévitch), Pippo (La Mascotte, Raymond Audran) avec l’Académie vocale de la Sarthe ou Fagin (Oliver, Lionel Bart) avec l’IRVEM. Au théâtre, il est Léon (L'atelier, Jean-Claude Grumberg) et Valmont (Les liaisons dangereuses, C. Hampton).

Artiste du chœur de l’opéra de Rennes, il se produit également comme soliste : on pourra le voir cet été sous chapiteau dans les rôles de Gregorio et du Duc de Roméo et Juliette de Gounod (Figaro Si Figaro La).

Xavier Fabre termine actuellement ses études de chant au CRR de Rennes auprès d’Ingrid Perruche.

Pauline RESSEGUIER (Soprane)

British celebration, 2016

Originaire de l’Hérault, Pauline RESSEGUIER fait ses débuts de musicienne au Conservatoire à Rayonnement Communal de Sète. Parallèlement à la pratique du piano, de la flûte traversière et du cor, elle étudie la technique vocale dès l’âge de 14 ans auprès d’Hélène GOLGEVIT. Elle obtiendra son DEM de chant à Rennes dans la classe de Martine SURAIS-DESCHAMPS en juin 2013. La pratique du chant choral a été présente tout au long de son parcours, des chœurs d’élèves à l’ensemble vocal professionnel Héliade. C’est au CRR de Boulogne-Billancourt qu’elle commence en septembre 2008 l’étude de la direction de chœurs dans la classe de Marianne GUENGARD. Après l’obtention de ses deux DEM de Formation Musicale et de Direction de chœurs, Pauline RESSEGUIER entre au Pont supérieur de Rennes dans la classe de direction de Régine THEODORESCO et de Nicolas ANDRE. Elle obtient le Diplôme National Supérieur du Professionnel de la Musique en juin 2015. Depuis 2007, Pauline RESSEGUIER travaille avec différents chœurs amateurs associatifs ou de conservatoires, avec la maîtrise de Bretagne, mais aussi en tant que chef d’orchestre invité ou comme chanteuse professionnelle au sein notamment du chœur de l’opéra de Rennes et de l'ensemble «Mélismes»

Jérôme DESPREZ (Ténor)

British celebration, 2016

Formé à la maîtrise de Bretagne dès son plus jeune âge, Jérôme Desprez étudie le chant à Pontivy avec Agnès Brosset, et suit un cursus complet au Conservatoire et à l'Université de Rennes. En 2005, il intègre les chœurs de l'opéra de Rennes et l'ensemble vocal Mélisme(s). Il obtient son DEM de chant et sa licence de musique en 2011, puis il se perfectionne en chant baroque au Pôle Supérieur de Paris, auprès de Howard Crook et Isabelle Poulenard. En soliste, il se produit régulièrement aux Créneaux de Suscinio, dans des mises en scène d'Érik Krüger (La Flûte Enchantée et Bastien et Bastienne de Mozart, The Beggar's opera de Britten). Il chante régulièrement au sein de La Dolce Maniera, ensemble vocal professionnel spécialisé dans les répertoires baroque et contemporain. Également intéressé par la pédagogie, il enseigne dans différentes structures du Morbihan et a obtenu son Diplôme d'État de Professeur de chant en 2016.

 

Hameline ABRAHAM (Soprane)

VIiva Mozart, 2018  

Baroque flamboyant, 2019

C’est au sein de la Maîtrise du Trégor qu’Hameline Abraham découvre le chant. Parallèlement à ses études de Musicologie à l’Université de Rennes II, elle entame un cursus de chant auprès de Béatrice Cramoix au Conservatoire de Saint Brieuc puis intègre la classe de Martine Surais au Conservatoire de Rennes. Après avoir obtenu son Diplôme d’Etudes Musicales en 2012, elle poursuit sa formation au Koninklijk Conservatorium Brussels. Durant celle-ci, elle est amenée à étudier auprès d’Inge Spinette, Stephan Van Dyck, Michèle Massina, Régine Théodoresco, Pierre Mervant, ou encore lors de master class avec Agnès Brosset, Dina Grossberger, Ubaldo Fabbri, le compositeur Michel Sendrez, Stefano Patarino. Depuis 2016, elle poursuit son perfectionnement auprès du Contre-ténor et pédagogue Robert Expert.

En soliste ou en chœur, elle a déjà collaboré avec le Chœur de l’Opéra de Rennes, le Chœur de l’ONPL, l’Ensemble Vocal Mélisme(s), l’Ensemble Vocal Seguido, l’Ensemble Camerata Appolonia, l’Opéra Royal de Wallonie à Liège (pour l’Enfant et les Sortilèges dans le rôle du Rossignol), Ensemble Hilarium (en collaboration avec la maison d’édition Bayard), le Chœur de Monaco, intervention soliste auprès du Centre de Musique Sacrée de Rocamadour, le Chœur de l’Opéra de Tours.

Célia HEULLE (Alto)

VIiva Mozart, 2018  

La mezzo-soprano Célia Heulle commence la musique par le chant choral, tout d’abord au sein de la Maîtrise La Perverie de Nantes avec Gilles Gérard, ensuite, en chœur mixte sous la direction de Françoise Roussillat, Etienne Ferchaud, Gérard Baconnais et Valérie Fayet.

Elle découvre le chant soliste avec Yves Sotin, et effectue quatre années d’études dans la classe de chant lyrique de Natascha Rousseau-Siehoff et Jean-François Rouchon au Conservatoire à Rayonnement Régional de Nantes. En 2016, elle obtient un master de chant lyrique en 2016 au Conservatoire National Supérieur Musique et Danse, dans la classe de Brian Parsons et Sylvie Leroy.

Elle chante pour des chœurs prestigieux tels Spirito dirigé par Nicole Corti et Calliope-Régine Théodoresco, Voix de Femmes ou encore l’Opéra National de Paris.

Célia interprète également des pièces du répertoire baroque. Elle fait partie de l’ensemble Sacqueboutae, constitué de cinq sacqueboutes, une trompette et des percussions.

Avec Mélissa Dessaigne au piano, Célia se produit en récitals privés à Lyon et en région lyonnaise ainsi qu’au festival Classique et Jazz à Val-Thorens. Elles y interprètent des mélodies, des airs d’opéra et d’opérette.

Etienne GARREAU (Ténor)

VIiva Mozart, 2018  

Etienne a commencé sa formation musicale très tôt en tant que Petit Chanteur du Val de Chézine puis au sein de l’Ecole Maîtrisienne de la Perverie à Nantes. Il a ensuite intégré l’Ensemble Vocal de Nantes pour ensuite achever sa formation professionnelle au Centre de Musique Baroque de Versailles. Il chante désormais pour des formations diverses telles que le Concert Spirituel, le Théâtre des Champs-Elysées, l’Opéra de Rennes, la Maîtrise N-D de Paris, Mélismes, ou encore l’Ensemble Vocal de Nantes, Aria Vocale, Egregor Vocal …

 

Jean BALLEREAU (Basse)

VIiva Mozart, 2018  

Dès l‘âge de 14 ans, Jean Ballereau étudie le chant choral au sein de la Maîtrise de la Perverie à Nantes. Il approfondit ensuite sa pratique du chant auprès d'Yves Sotin, Philippe Lévy et Muriel Souty dans les conservatoires d'Angers, Saint Germain en Laye et Alençon. Depuis lors, il s'est produit dans les chœurs des maisons d’Opéra telles que Rennes, Tours, le Théâtre du Chatelet, Rouen...

Maïlys ABRAHAM (Mezzo)

Baroque flamboyant, 2019

C’est par la découverte du violoncelle à l’âge de 5 ans que Maïlys Abraham, mezzo-soprano,  approche la musique pour la première fois. Peu de temps après, elle intègrera la chorale des enfants de l’EMT (alors dirigée par Gildas Pungier), puis poursuivra son cursus à la maîtrise du Trégor et entrera en classe de chant. Après l’obtention de son bac, elle intègre la classe de Béatrice Cramoix au conservatoire de Saint Brieuc, puis la classe d’Ingrid Perruche au conservatoire de Rennes, où elle est actuellement en dernière année d’études. Parallèlement à cela, elle (a) fait partie de nombreux chœurs et ensembles, dont l’ensemble In Paradisum, l’ensemble Capella Magdalena, l’ensemble rennais Canentes Pontes, et notamment le Chœur National des jeunes (sous la direction successive de Régine Théodoresco, Philippe Forget puis Filippo Maria Bressan); grand vainqueur du Florilèges de Tours en 2017.Elle chante aujourd’hui dans le chœur In Chorus, et travaille également la comédie musicale de type Broadway avec Jasmine Roy.

Jean Gabriel Saint Martin (Baryton)

       Joyeuse Bach, 2015

Jean-Gabriel Saint Martin découvre le chant au sein du Chœur d’enfants de l’Opéra de Paris sous la direction de Francis Bardot. On lui confie plusieurs rôles de soliste enfant dans Die Zauberflöte, Tosca à l’Opéra Bastille ou au Festival d’Aix en Provence et collabore alors avec des artistes prestigieux comme William Christie, Friedmann Layer, Robert Wilson ou encore Robert Carsen.

 

Il travaille sa voix de baryton avec Nicole Fallien, et obtient parallèlement une Maîtrise de Droit Privé à l’université Paris II en 2003.

Biographie, Site officiel de Jean Gabriel Saint Martin...