Tourbillon

Viva Mozart (2)

2018-2019

Manificat 2020.jpg

Direction 

Charlotte Badiou

13/10/2018, Eglise St. Etienne de Sucé sur Erdre
14/10/2018, Eglise N.D. de Toutes Joies de Nantes

Alto

Célia HEULLE

Basse

Jean BALLEREAU

Soprane

Hameline ABRAHAM

Ténor

Etienne GARREAU

Au Programme

- Le Concerto pour 2 trompettes de Vivaldi,
Solistes Olivier Moreau & Lionel Boillereaux
- La Symphonie n° 25 de Mozart
- La Messe du Couronnement de Mozart

Présentation du Concert

Viva Mozart ! Programme d'e-miol 2018

L’ensemble chœur et orchestre e-miol vous propose cette année un programme audacieux en interprétant des œuvres de deux compositeurs majeurs : Vivaldi et Mozart. Nous vous proposons ainsi de voyager d’Italie jusqu'en Autriche avec ces deux maîtres absolus de l’écriture instrumentale et vocale, nourris et continuellement influencés par la dramaturgie et l’amour de l’opéra.
En première partie vous pourrez entendre le Concerto RV 537 en Do Majeur pour deux trompettes d’Antonio Vivaldi. L’ensemble des concertos composés par Vivaldi est d’une extraordinaire variété, ce qui contribuera à créer sa renommée européenne et lui permettra de rivaliser avec les plus grands compositeurs. Cette notoriété se diffusera jusqu’à Vienne où il s’installera peu de temps avant sa mort.
C’est dans ce même pays d'Autriche qu’un génie se révèle quelques années plus tard : Wolfgang Amadeus Mozart : La Symphonie N°25, une des neuf Symphonies Salzbourgeoises, composée entre 1773 et 1774, est l’une des premières symphonies écrites dans une tonalité mineure, ce qui la rend particulièrement expressive, voire tragique grâce à l'utilisation de syncopes, de dissonances, et de trémolos. On y entend l'expression singulière du Sturm und Drang propre à Mozart annonciateur du romantisme.
La Messe du couronnement KV 317 en Do Majeur, quant à elle, est écrite lors d’un moment de profond désarroi en 1779. En effet, après la mort de sa mère à Paris, Mozart est dans l’obligation de revenir à Salzbourg et de reprendre son poste de Konzermeister sous les ordres de l’archevêque Colloredo.
Cette messe est empreinte d'une grande solennité, à la fois avec les contrastes saisissants qu'on y retrouve, contrastes entre la masse sonore imposante du chœur et la fragilité extérieure de la voix légère de la soprano (notamment dans l'Agnus Dei). On y entend l’alternance de mouvements rapides, parfois abruptes, de passages d’une grande sérénité et de prières touchantes qui annoncent déjà son Requiem.
Malgré son jeune âge, Mozart compose ici une messe ample mais solennelle dont il théâtralise le texte latin par des procédés d’écriture simples mais également percutants.
Populaire et savante à la fois, cette courte messe se veut cependant accessible à tous et les vingt-cinq minutes qu'elle dure suffisent à révéler la force d’une foi évidente, et pourtant toute en contrastes.

Charlotte Badiou.

MOZART W.A.
VIVALDI A.

Pages Wikipédia des Compositeurs

DB_Musique.jpg
Logo_Arpèges_2019_couleur.jpg